Trains En Vadrouille

A la chasse aux derniers D1 moldaves


Pour les photos, cliquez sur les points de passage.

 

  • Update du 8 juin

1er juin
En route pour Ocniţa. l’objectif, faire les trains 609 & 610. C’est l’aller/retour d’un train ukrainien qui vient en Moldavie. Particularité de ces trains ils empruntent un passage à niveau situé sur la frontière. Pas de chances, « nu circula ». Est ce lié aux problèmes des D1M sur Odessa, on a rien trouvé confirmant cette hypothèse. Ca nous a pas empêché de faire quelques cartons, avec notamment le départ d’un fret de Grinaucsi. On est ensuite redescendu sur Făleşti avec le 341Ф, et on est remonté avec une D1 sous la pluie.

2 juin
Direction Transnistrie, enfin presque. On s’arrêtera comme la D1 à Mateuti. On a d’ailleurs passé la journée sur cette ligne avec le soleil.

3 juin
En route pour Chisinau. D1 et fret à Drochia, puis on file faire le 341Ф à Sofia, puis Făleşti, Bahmut, et enfin Bucovăţ. Ce suivi nous permettra de croiser quelques circulations montantes. Passage tardif en gare de Chișinău pour le 061Щ (St Petersburg) et le 341Ь (Moscow).

4 juin
Retour sur Calfa pour tenter, une derniere fois, l’Odessa en rame tractée sous le soleil. Une fois là bas, on fera la D1 en direction de Bender, et la tranche Bender du 047Ч tire par un Chme3. On profite du trou de circulation pour faire quelques courses, dont les billets de train pour le retour sur Bucarest. On en profite d’ailleurs pour spotter le départ de notre train du lendemain. Anecdote, le billet de train est moins cher le jour du départ que la veille. Le soir direction la ligne de basa pour la rame du soir. Surprise ^^ Double Traction 3TE10&D1.

5 juin
Un seul spot pour ce jour de départ de Moldavie. Quelques dernières courses, un bon décrassage de la voiture, restitution à l’aéroport, et il est temps de se présenter a l’embarquement du train vu que la veille, il était parti avec un peu d’avance. Les formalités douanières sont exécutées rapidement (enfin, 3 heures à peu près pour l’ensemble du train). On a noté un déploiement côté moldave nettement plus conséquent qu’à l’aller. Pour nous, tout s’est bien passé.

6 juin
Nuit difficile, notre voiture se trouvait juste derrière la loco. Il est assez difficile de dormir quand ça siffle toutes les 5/10 minutes.
Arrivée à Bucarest à l’heure. Après récupération de la voiture, Direction Focșani avec un crochet par la ligne de Brasov où l’on a pu observer un ratio de 3 fret pour un voyageur. On part vers l’est direction Buzău, pour faire ce qui passe. La pluie nous chassera de multiples endroits, mais on a quand même quelques vidéos sympas. Le soir, on tente le 383/059 (383 en voie normale, 059 en voie large)… en vain… On apprendra le lendemain qu’il est coutumier des retards, on ne l’avait pas raté… il était juste pas encore passé.

7 juin
On se pose au nord de Focșani pour les trains montants, en espérant bien faire le 382/060… On a eu des circulations sympas, mais pas de 382/060… c’est au gré d’une recherche de coin qu’on apercevra la rame, assez caractéristique par son gabarit, et on se mettra en chasse d’un coin permettant, vu son retard, de le faire le moins mal possible. On a joué au chat et à la souris avec la pluie toute le journée, mais malgré ses victoires, on s’en sort pas trop mal. le 383 du soir, bah, on le verra pas. Il avait 100 minutes prévues au départ de Bucarest.

8 juin
Ayant trouvé sur le net le TAD de Bucarest, on peut y voir que le 382 est affiché avec 140 minutes au départ. on prend donc la route du retour sur Bucarest. et on le fera a quelques km au nord de Buzău.
Une fois passée, on prendra la direction de Făurei pour y faire la rame tractée au départ vers Urziceni, que je rate. Puis on file vers Urziceni pour son arrivée, et y faire les quelques trains de l’après-midi.
16h15, il est l’heure de rentrer sur Bucarest, sous la pluie… On arrive à l’hôtel pour notre dernière nuit à en Roumanie. Demain, c’est retour vers Lyon…

 

  • Update du 31 mai

5 jours déjà qu’on est arrivé. Et tout se passe bien.

Bon, ça aurait pu se passer plus mal… On avait un peu oublié qu’on avait déposé nos valises à la consigne de la gare de Bucarest… C’est à quinze minutes du départ du train qu’on s’est rendu compte qu’on voyageait quand même bien léger. On a eu le temps de tout récupérer avant que le train ne parte 😉

Le train parti, arrêt en ligne. On est resté planté 90 minutes dans une gare à cause d’un incident sur la voie… On en saura pas plus. La nuit se passe, et le train arrive en Moldavie. Ungheni-Prut, la police aux frontières et les douaniers roumains montent à bord. Contrôle des passeports ; la policière parle le français, ça ne dure que quelques minutes. La douanière nous demande en anglais si l’on a que des objets personnels, c’est le cas. Elle s’en va. Le train redémarre, passe le Prut, et c’est au tour de la police moldave d’entrer en scène. Equipement top moderne pour la lecture des passeport. L’agent a un lecteur portable, elle scanne notre passeport, un coup de tampon, et c’est fini pour le contrôle.

Passe alors un médecin qui nous demande si tout va bien. Temps record des deux côtés de la frontière pour les formalités administratives. Probablement à cause de notre retard de 90 minutes. La rame est ensuite scindée en deux, et acheminée vers le chantier de changement de bogies. Là aussi, le changement se fera très rapidement. Nous arriverons à Chişinău avec seulement 40 minutes de retard.

Le temps de trouver le bon microbus, et direction l’aéroport pour la prise en charge de la voiture de location. Chouette, on a une Logan.

On met tout notre barda dans le coffre, on allume Tomtom… Et on éteint Tomtom… Moi qui croyait que les mises à jour amélioraient un produit, pour la dernière carte où il y a la Moldavie, c’est bien amélioré. Y a encore moins de routes que l’an dernier… Merci Orux Maps, appuyé sur Google Maps, il va nous servir de GPS en remplacement de Tomtom.

Direction la Transnistrie, mais direction seulement, on s’arrêtera avant. Nous voilà vers Calfa pour faire les quelques trains du soir. Une mauvaise compréhension à un PN, et on ratera une rame tractée sous une très belle lumière. Quand on y est retourné le lendemain, y avait des nuages… un peu grognon pour le coup.

Le 28, on est retourné à Calfa pour tenter de faire le Odessa… Pas de soleil… Le « Odessa », enfin on a appelé comme ça les trains 641 & 642 devraient être depuis le 26 mai en D1M. Suite à un désaccord entre l’Ukraine et la Moldavie, cet aller-retour circule toujours en rame tractée. On tente donc d’en profiter… Pourvu que ça dure.

En rejoignant un autre point de spot, on est tombé sur « le Sotteville local » dont la photo est sur la carte. Et le soir, on est retourné à Calfa pour essayer de refaire l’Odessa.

Le 29, on est parti tôt pour rejoindre la pointe sud de la Moldavie, avec un crochet « non confirmé – non officiel » pour l’Ukraine. Si la carte google maps est juste, on a fait 3 kilomètres en Ukraine. La photo matérialisant la frontière à la fin de la route est sur la carte. On est descendu par l’Est en suivant une D1, on est remonté par l’Ouest en suivant une rame tractée par un ЧМЭ3 avec deux voitures. Alors, si jamais les machinistes tombent là dessus, Merci vous avez été très sympathiques. Nous avons voulu aller à Comrat, mais trop de kilomètres pour rejoindre la gare, et on ne connaissait pas votre horaire. C’était le train Cahul – Basarabeasca N°6276 du 29 mai 2013.

Le 30, parcours de ralliement de Chişinău à Glodeni, on est passé par Ungheni. Avec quelques trains mis en boite, dont la D1M-002. C’est un nouvel modèle d’aspirateur sur roues. Mais deux fois plus bruyants, et un peu plus lent que les nôtres.

Aujourd’hui, direction Ocniţa. Au programme, D1, 2TE10M, 2TE10L. Et un train qui ne circule plus… c’est con, on l’a attendu pour rien pendant un petit moment… On était alors à quelques mètres de l’Ukraine (photo).

 

  • Update du 26 mai

La tension monte 🙂

Départ tout à l’heure. 7h30 au Rhône-Express… Pfff, c’est tôt. Ensuite avion pour Bucarest, et train pour Chișinău

Contrairement à mon précédent voyage où chui parti free style, Vincent a préparé plein de choses… On va voir si ça va servir ^^

Le but du voyage, faire un maximum de DMU D1 Ganz avant leur rénovation.

 

7 Commentaires pour cet article

Laisser une réponse

Mots-clef

040 T - 09-16CSM - 141 R 1199 - 141 R 420 - 141 R 840 - 141 TD 740 - 241 P 17 - 2CC2 3402 - 2D2 5525 - 2M62 - 2M62M - 2M62U - 2M62У - 2TE10 - 2TE10M - 2TE10U - 2TE116 - 2TЭ10 - 2TЭ116 - 2М62UR - 2М62УР - 2ТЭ10M - 2ТЭ10У - 3M62 - 3TE10 - 3TE10M - 3TЭ10 - 620M - a1aa1a 68000 - a1aa1a 68500 - AEF - AGV - AM800 - ate - AVE - B 81500 - B 82500 - BB 15000 - BB 16000 - BB 17000 - BB 22200 - BB 25100 - BB 25150 - BB 25200 - BB 25236 - BB 25500 - BB 25600 - BB 26000 - BB 27000 - BB 36000 - BB 36300 - BB 37000 - bb 60000 - BB 60100 - BB 63500 - BB 64600 - BB 66000 - BB 66400 - BB 67200 - BB 67300 - BB 67400 - BB 69200 - BB 69400 - BB 7200 - BB 75000 - BB 75100 - BB 75400 - BB 7600 - BB 8500 - BB 8600 - BB 9300 - BB 9330 - BB 9600 - Beilhack - Cable Car - carmillon - CC 20001 - CC 6500 - CC 6559 - CC 7100 - CC 72000 - CC 72064 - CC 72084 - CC 72100 - Cévenol - CFHA - CFM - ChME3 - class 37 - class 66 - class 77 - cn-3 - CP - D1 - DGKu - DMU - DR1A - du-65 - E 186 - E 37500 - EAD - EJ575 - ER 20 - ER2 - ER9M - Euro 4000 - Euro Carex - Eurostar - festirail - Flanger - G 1000 - G 1206 - Ge 4/4 - Ge 6/6 - IES - Infra - kirow - LG - ligne de la bosse - ligne des hirondelles - livre - lucie - lunéa - M62 - M62K - mauzin - mauzinette - MAV - MPT - ol49 - Orient Express - Ouigo - pèlerins - pkp - pociągi - PSE 65 - Pt47 - RA2 - rame croisière - rame vse - Record TGV - renfe - rff - RGP - SMN 902 - sncb - SSP-110SW - su45 - Surveille - TDGR - TEM2 - TEOZ - TEP60 - TEP70 - TGV - Thalys - trains expo - trenurile - ttda - TTX - TЭM2 - UFM160 - V150 - V2N - VL80 - vlaky - vulcain - x 1501 - X 2100 - X 2200 - X 2400 - X 2700 - X 2800 - X 3800 - X 4300 - X 72500 - X 73500 - X 76500 - X300 - Y 8000 - Z 11500 - Z 23500 - Z 24500 - Z 26500 - Z 27500 - Z 55500 - Z 6100 - Z 7500 - Z 9500 - БЧ - ВЛ80 - Д1 - ДP1A - ТЭМ2 - ТЭП60 - ТЭП70 - ЧМЭ3 - ЧМЭ3М